Y'a un biais

Dernière mise à jour : nov. 9

Il y a un biais, voire plusieurs, dans mon recrutement.


Serait-ce que les sondages - et les sondeurs, et les commentaires de sondages, et les commentaires de sondeurs, et les commentaires de commentaires, etc. - pré-présidentiels me montent à la tête ? A force, à force, et même si je fais mine de ne pas les écouter/lire, je me dis que, moi aussi, je devrais peut-être bien "redresser" mes résultats avant de me précipiter à établir des gagnant.e.s du mois


Pour rappel, ce titre est attribué chaque mois, c'est-à-dire à la fin de chaque liste, aux auteurs et autrices que j'ai le plus croisé.e.s dans les transports parisiens (en général, 2 fois maximum)

Il est bien loin le temps où je croisais de Vernon Subutex à qui mieux mieux mais je m'en fous, parce que j'adore cette expression


Voici donc pour tenter de rétablir l'équilibre, un éclairage sur les biais de mes propres statistiques. Ce baragouinage n'ayant pour d'autre objectif que de mettre enfin les questions essentielles sur la place publique et accessoirement de prouver ma bonne foi


1) Biais visuel / typographique :

Certaines maisons d'édition n'hésitent pas à faire inscrire les noms en lettres énormes, parfois dans une couleur très vive. A contrario, d'autres font preuve d'une discrétion à la limite de la timidité qui rend nécessaire l'utilisation de jumelles. Notons que, le plus souvent, les grosses lettres sont associées à des auteurs et autrices déjà célèbres, ce qui produit un biais en leur faveur alors même qu'iels n'en ont pas vraiment besoin


2) Biais de reconnaissance :

Il m'arrive de reconnaître à bonne distance des couvertures de livres pour les avoir déjà eus entre les mains. Ce n'est pas si fréquent, mais quand cela arrive, on peut dire que la balance penche alors dans un certain sens, celui de mes propres lectures en l'occurrence. C'est ainsi que j'ai comptabilisé un Americanah ce mois-ci (et ce n'est pas la première fois) depuis le quai d'en face. Récemment, j'ai aussi reconnu, sans erreur possible et à bonne distance, un Arabe du futur et un Sorcières


3) Biais perso :

Lisant quand même un peu beaucoup trop et intégrant mes lectures à ces listes, il est fort probable qu'elles soient ainsi colorées de mes propres goûts. Ce biais vient redoubler le biais de reconnaissance en faveur de livres qui m'intéressent. Pour ce mois par exemple, rien moins que 5 bouquins miens dans la liste. J'essaierai de faire moins le mois prochain


4) Biais copinatoire, illustration par l'exemple :

Je viens de croiser "Feu" dans le métro me textote E. On s'échange plusieurs messages au sujet du nom précis de l'autrice. C'est finalement elle qui avait raison, il s'agit de Maria POURCHET. J'aime bien ce titre, je l'ajoute


5) Biais trajectoriel :

Prenant toujours les mêmes lignes environ aux mêmes heures, la donne est faussée :

Faudrait-il changer la formule ? Que les mathématicien.ne.s se manifestent.

Je pense en particulier aux nouvelles générations qui manient ces symboles comme d'autres les listes, ce qui, soyons clair, ne manque pas de susciter toute mon admiration perplexe


Au mois d'octobre, j'ai croisé dans le métro quelques pères et leur enfant, et aussi des livres :

Maria POURCHET Feu

Jean-Philippe JAWORSKI Classe royal

Mademoiselle CAROLINE et Julie DACHEZ La différence invisible vous en apprendrez sur le syndrome d'Asperger #biaisperso

R. J. ELLORY Le jour où Kennedy n'est pas mort

Yann LE CUN Quand la machine apprend

Gianrico CAROFIGLIO De la gentillesse et du courage vous en apprendrez sur la gentillesse et le courage #biaisperso

Yoga pas celui de CARRÈRE, un livre avec des postures

Frantz FANON Peau noire masques blancs

Claudia DURASTANTI L’étrangère

MARC-AURÈLE Pensées pour moi-même

Pomme mangue ah non, c'est un jus qui ressemble à un feel-good book

Daniel PENNAC Monsieur Malaussène

Charles WRIGHT Le chemin des estives

Nora BOUAZZOUNI Steaksisme un titre alléchant


une petite fille : J'ai pris un chien playmobil, je vais le ramener chez maman

son père : tu l'as pris chez moi ?

la petite fille : oui, j'ai un autre chien Playmobil chez maman, j'veux qu'ils s'embrassent

son père : beurk, c'est dégoûtant

la petite fille : je vais les marier

son père : ah d'accord


Agnès ABECASSIS Toubib or not Toubib!

Alex MICHAELIDES Dans son silence


Le mec costard-cravate qui fait l'orthophoniste avec un bébé qui proteste dans sa poussette et dont le père ne réagit pas. Signes avec les mains, signes avec les yeux. Et le petit d'arrêter de brailler immédiatement, de lui pointer un tas de trucs, de lui tendre le bouchon de son biberon, de se mettre à babiller


Valérie ZENATTI En retard pour la guerre vous en apprendrez sur la narratrice, et sur Israël #biaisperso

Hugo UDENBERG ?


Le jeune homme très musclé qui porte son fils de 3-4 ans en équilibre sur son avant-bras. De l'autre, il attrape un gros sac et la trottinette au moment de sortir

#chargepasmentalemaisphysique


Christophe GALFARD L'univers à portée de main

Bertrand Van RUYMBEKE L’Amérique avant les États-Unis

Robert POBI City of windows

Alexis MICHALIK Loin

J. B. PONTALIS Le dormeur éveillé


Un ado à ses potes : "Man, décale" afin qu'ils laissent passer les 2 filles qui attendent derrière


Lucinda RILEY

Un chapitre : La parabole de Yotame

Chimamanda Ngozi ADICHIE Americanah #biaisdereconnaissance

Jostein GAARDER Le monde de Sophie

KENNEDY Rien ne va plus

Karine TUIL Les choses humaines

De bon matin, la même lectrice qu'hier soir en rentrant :

Karine TUIL Les choses humaines #biaistrajectoriel


Une jeune femme, parlant de son couple à sa copine : "A la base, on essaye de déconstruire tout ça. C'est vrai qu'on a élevés dans une famille très conservative (sic), le mariage, les enfants, tout ça"


Herta MÜLLER La convocation sans vouloir me montrer autoritaire, lisez les livres de cette immense écrivaine ! Vous en apprendrez sur le régime autoritaire roumain dans une écriture unique en son genre

Franck THILLIEZ

MOYES

Mikhaïl BOULGAKOV Le maître et Marguerite

Lisa BRENNAN-JOBS Small fry

Blandine CALAIS-GERMAIN Anatomie pour la voix

Peter BROOK L'espace vide vous en apprendrez sur le théâtre #biaisperso

Anne PERRY

Catherine MISSONNIER Extraterrestre appelle CM1

Patrick DECLERCK Les naufragés Avec les clochards de Paris

Roger FRISON-ROCHE Premier de cordée

Michel HOUELLEBECQ Plateforme

Christiane TAUBIRA Grand balan vous en apprendrez sur la Guyane #biaisperso

Julio Gonzáles (un livre ou catalogue sur Julio Gonzáles, avec plein de photos de sculptures dedans)

Rachel JOYCE Attention, on prend son souffle : La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi...

Un livre en italien

Edward ABBEY Le gang de la clé à molette

Maria POURCHET Feu #biaiscopinatoire

Star Wars

Franck THILLIEZ 1991 (ça peut pas non plus être tout le temps 1984!)

Georges FLEURY La guerre en Indochine

Susie HODGE Petite histoire des artistes femmes

Juan BRANCO Abattre l'ennemi

Jo NESBO Police

Un livre en cyrillique

5 personnes assises, 5 livres

Paul CLAUDEL Tête d'Or

Edward TWITCHELL HALL La dimension cachée

Robert BADINTER L'abolition

Katherine PANCOL La valse lente des tortues

Erich Maria REMARQUE À l'ouest rien de nouveau

Mona CHOLLET Sorcières #biaisdereconnaissance

Simone VEIL Une jeunesse au temps de la Shoah : extraits d'Une vie

Mona OZOUF Les aveux du roman

Adèle BRÉAU Frangines


Je propose à un homme déjà un peu vieux/fatigué de s'asseoir. Il refuse et me remercie en français puis ajoute "we need to be kind in life" en m'effleurant la tête


Sophie ASTRABIE Le pacte d'avril

Michael CONNELLY Robert LUDLUM Le code Altman

Richard MATHESON Je suis une légende

Yamen MANAÏ Bel abîme

INDRIDASON

Gabriel TALLENT My absolute darling

Pablo NERUDA J'avoue que j'ai vécu

Fasxinating and persuasive

W. B. YEATS 🤩🤩🤩 une bien belle façon de finir le mois même si je suis un peu déçue de ne pas avoir pêché le titre de l'ouvrage


Les gagnant.e.s du mois sont donc :

Franck THILLIEZ, Maria POURCHET et Karine TUIL

ATTENTION, supplément de liste :)


Pour information, depuis que cette catégorie existe, voici la liste des gagnant.e.s du mois :

décembre 2020 : inauguration du prix avec Alice ZENITER

janvier 2021 : Hervé LE TELLIER

février 2021 : pas (vous noterez l'effort syntaxique)

mars 2021 : Camille KOUCHNER

avril 2021 : Alice ZENITER

mai 2021 : ex æquo Camille KOUCHNER, Alice ZENITER et J.K. ROWLING

juin 2021 : pas

juillet 2021 : pas

août 2021 : pas

septembre 2021 : Riad SATTOUF


#gagnantedelannée

#AliceZENITER

#transportslitteraires