El subte de Sergio Chejfec y Rafael Bueno

Dernière mise à jour : sept. 26

(Version française après le dessin)


En este mes de agosto con lista corta, es un placer compartir con ustedes el principio de un texto de Sergio CHEJFEC qui será editado pronto con dibujos y pinturas de Rafael BUENO.

Sergi CHEJFEC y Rafael BUENO son respectivamente escritor y pintor, los dos de origen argentino y viven en Estados Unidos.

Espero darles ganas de descubrir sus trabajos si no los conocen todavía.

Buena lectura


El subte

Cada vez más seguido me detengo a pensar en el subte. En el de ninguna ciudad en particular, más bien en la idea que todo subte representa: el viaje subterráneo, por supuesto, y el efecto paréntesis. Sobreviene el pensamiento y por lo general se orienta, en un segundo momento, hacia la idea de excavación: el subte en términos de obra pública / colectiva. El trabajo de miles de obreros, es verdad, las cantidades de tierra removida para su construcción, los desafíos de la ingeniería. Y enseguida me voy sin querer hacia un tiempo abstracto cuando, acaso, esos sistemas habrían comenzado a trabajar en cada lugar, para ser percibidos desde entonces como si estuvieran en funcionamiento desde el inicio del mundo; un don del territorio que luego, casualmente o no, la ciudad habría aprovechado.

[Para seguir…]

Sergio CHEJFEC


La lista de los libros vistos en el mes de agosto en el subte parisino:

Buena noticia para la vuelta de vacaciones, pareciera que “Jesus de Nazareth llega pronto, hay signos”

Por ahí, la señora habla del informe del IPCC…

Luego, el primer libro cruzado es La Biblia


Marylène PATOU-MATHIS L'homme préhistorique est aussi une femme (El hombre prehistórico también es una mujer) me da ganas este libro

Raymond RADIGUET Le diable au corps

Là où chantent les écrevisses

Glennon DOYLE Untamed

Mary HIGGINS CLARK Le bleu de tes yeux

Philippe BESSON

Écouter Amazonie

Graines de conscience

John LE CARRÉ

Laurent GOUNELLE L'homme qui voulait être heureux (El hombre que quería ser feliz) Buena idea

Patricia CORNWELL

Jean-François PAROT L'enquête russe

Ogawa ITO La papeterie Tsubaki

Faïza GUÈNE Kiffe kiffe demain


Esta mañana, reconozco un chico y su madre de los cuales había hablado en el post anterior (no traducido al castellano… disculpen). Él quería salir de su cochecito y trataba de llamar la atención diciendo “I got this” con un tono de voz muy ronco. Hoy, esta sentado en un banquito del subte, entre una chica joven y su madre que le dio su pass de metro para entretenerlo. Esta tranquilo: la gente, las luces, los corredores que desfilan, las puertas, observa todo. De vez en cuando, echa un vistazo a su madre que se interesa mas bien a su teléfono. Su otra vecina también esta atrapada por su pantalla. El nenito le pone el pass delante de los ojos. La chica lo agarra y dice “es él de mama” devolviéndole. Entonces, mira hacia su madre repitiendo “es de mama, de mama.” Su madre termina mirándolo a su vez, le sonríe debajo de su barbijo y le habla. Luego, él sigue sus observaciones.


Brandon SANDERSON Atrevise

Victor HUGO Les Misérables


Un trio: contrabajo y acordeones arreglados con cinta scotch. Cantan los tres, un poco tipo mariachis. Los instrumentos tienen un sonido desagradable pero los músicos tienen swing gitano y lindas voces. Después de haber tocado en todo el tren, se pelean en rumano porque no recaudaron casi nada. Creo que también se quejan de la falta de turistas; terminado “el momento de gloria” de los músicos subterráneos a los cuales dediqué un post en otras epocas...


4 libros en una sola vez, de los cuales saco solo un autor, Marc LÉVY

Le Paris de Dumas

Eau de javel, una verdadera revistita de papel y todo, hecha a mano por @lenamarcel que leo yo

El subte / Le métro de Rafael BUENO

Le métro de Sergio Chejfec et Rafael Bueno


Pour ce mois d’août à la liste écourtée, j’ai le plaisir de vous livrer en avant-première le tout début d’un texte de Sergio CHEJFEC qui fera bientôt l’objet d’une édition illustrée par Rafael BUENO.

La traduction française est de mon fait, mais validée par l’auteur.

Sergio CHEJFEC et Rafael BUENO sont respectivement écrivain et peintre, tous deux d’origine argentine et vivant aux Etats-Unis.

En espérant vous donner envie de les découvrir si vous ne les connaissez pas encore.

(La liste du mois donne aussi des nouvelles d’un enfant évoqué dans le post précédent.)

Bonne lecture


Le métro

Il m’arrive de plus en plus souvent de me mettre à penser au métro. Pas celui d’une ville en particulier, plutôt à l’idée représentée par le métro : le voyage sous-terrain, bien sûr, et son effet entre parenthèses. Généralement, c’est cette pensée qui survient au départ puis elle s’oriente ensuite vers l’idée d’excavation : le métro en termes de travaux publiques / collectifs. Le travail de milliers d’ouvriers est vrai, pareil les quantités de terre enlevée pour la construction, les défis de l’ingénierie. Alors, je me retrouve sans le vouloir dans un temps abstrait où ces systèmes ont peut-être commencé à travailler chaque lieu pour être perçus désormais comme fonctionnant depuis le début du monde, un don du territoire dont la ville profitera par la suite, accidentellement ou non.

[A suivre…]

Sergio CHEJFEC


Liste des livres croisés au mois d’août dans le métro parisien :

Bonne nouvelle pour ce retour de vacances, paraîtrait que "Jésus de Nazareth vient bientôt, il y a des signes annonciateurs"

Peut-être cette dame veut-elle parler du rapport du GIEC...

Suite à quoi, le premier livre croisé ce mois est La Bible


Marylène PATOU-MATHIS L'homme préhistorique est aussi une femme (un livre que j'ai très envie de lire depuis qu'il est sorti... mais ce n'est pas entre mes mains qu'il se balade)

Raymond RADIGUET Le diable au corps

Là où chantent les écrevisses

Glennon DOYLE Untamed

Mary HIGGINS CLARK Le bleu de tes yeux

Philippe BESSON

Écouter Amazonie (non trouvé)

Graines de conscience

John LE CARRÉ

Laurent GOUNELLE L'homme qui voulait être heureux (bonne idée !)

Patricia CORNWELL

Jean-François PAROT L'enquête russe

Ogawa ITO La papeterie Tsubaki

Faïza GUÈNE Kiffe kiffe demain


Ce matin, je reconnais un enfant et sa mère. Souvenez-vous, le mois dernier il était dans sa poussette et voulait en sortir. Il cherchait à attirer l’attention avec des « I got this » de sa voix rauque. Cette fois, il est assis sur la banquette de métro, entre une jeune femme et sa mère qui a pris soin de lui donner son pass navigo pour l’occuper. Il est calme : les gens, les lumières, les couloirs qui défilent, les portes, il observe tout. Il jette de temps en temps un regard vers sa mère qui s’intéresse plutôt à son téléphone. Son autre voisine est également plongée dans son écran. Il met le pass juste devant les yeux de ladite. La jeune femme attrape le pass et dit « c’est à maman » en le lui rendant. L'enfant se tourne alors vers sa mère en répétant « c’est à maman, à maman. » Elle le regarde enfin, lui sourit sous son masque et lui parle. Suite à quoi, il reprend ses observations.


Brandon SANDERSON Atrevise

Victor HUGO Les Misérables


Un trio contrebasse (cordes en fils de scoubidou) et accordéons scotchés au gaffeur. Ils chantent tous les trois, un peu genre mariachis. Leurs instruments ont un sale son mais les musiciens ont du swing et de belles voix. Après avoir fait toute la rame, ils s'engueulent en roumain de ne pas avoir réussi à ramasser grand-chose. Je crois qu'ils se plaignent aussi du manque de touristes ; finie "l'heure de gloire" des musiciens sous-terrains auxquels j'avais porté un toast dans ce post...


4 livres d'un coup dont je choppe juste un auteur, Marc LÉVY

Le Paris de Dumas

Eau de javel, un vrai fanzine en papier comme on n’en fait plus, ou plutôt si justement, @lenamarcel en fait un, et c’est moi qui le lis


Le métro / El subte de Rafael Bueno

#rafaelbueno

#sergiochejfec

#lenamarcel

#transportslitteraires


2 commentaires