top of page

2 stations

Dans le wagon, pas très loin de moi, une femme seule parle à voix haute, pas très haute. Dit comme ça, ça ne paraît pas si étrange. C'est souvent que des gens parlent seuls par ici. Il y a aussi les téléphonistes du métro qui sont nombreux.


Mais il y a quelque chose dans sa voix, le ton peut-être, qui est différent. C'est ce qui fait que je me mets à l'écouter.


"Ouais, deuxième porte du premier wagon. Bougez pas, vous allez les voir."

Je tourne la tête vers elle. Elle est presque invisible derrière son masque et sous son bob bien enfoncé.


"Je vais bientôt plus pouvoir parler. Tout le monde va monter au fur et à mesure, là, ils vont rester là, c'est sûr. Y'en a un debout qui parle au téléphone."


J'essaye de comprendre ce qu'elle dit, de quoi elle parle, de qui elle parle. Je tourne la tête de tous côtés et finis par le voir.


"Il mate la vieille là. Ouais, montez quand vous pouvez, ouais, deuxième porte. Attends, la vieille va sortir, attends, ils la suivent. J'y vais."


Moi aussi, je descends là.

Effectivement, ils sont deux à "suivre la vieille", pas si vieille d'ailleurs. Ils se collent à son sac à dos (comme la fois où je m'étais fait barboter mon portable dans mon sac, et aussi vite restitué car le portable était trop pourri... quelle rigolade!).


La dame de la police est derrière eux. Ils ne passent pas à l'acte. Est-ce qu'ils l'ont captée malgré son bob ?


Je bifurque vers ma propre route et les laisse se débrouiller tous les 4. Ce n'est pas vraiment que ça m'intéressait, plutôt que je me suis laissé happer par la situation, par une voix.


En sortant de sous terre, quelques instants après les avoir laissés, je vois les 2 gars passer devant moi. Ils se dirigent tranquillement vers le supermarché. Pas de bobette à l'horizon. Je cherche pas trop non plus. J'ai surtout envie d'arriver chez moi, même si je ne peux pas m'empêcher de me questionner sur ce qui a pu se passer dans l'intervalle.


En janvier, les passagers et passagères du métro ont lu :

Teodor CERIC Jardins en temps de guerre

Toni MORRISSON Récitatif

Ana HUANG Twisted love

Mario VARGAS LLOSA La maison verte

Tiffany McDANIEL Betty

Valérie PERRIN Changer l’eau des fleurs


Une femme tricote (ce n'est pas un livre)


Grégoire COURTOIS Les agents

Eric-Emmanuel SCHMIDT Paradis perdus

Audrey NIFFENEGGER Le temps n’est rien

Le grand Colbert

Agent Savoye ou un truc comme ça (une bio)

Georges DUBY Le dimanche de Bouvines

Franck THILLIEZ 1991


Une femme manque faire un malaise parce que le manteau d’un SDF à effleuré le sien… J'ai envie de lui demander si c'est bien raisonnable pour elle de prendre le métro


Histoire de la révolution russe

Kenneth GOLDSMITH Wasting Time on the Internet

Sophie DOUDET Churchill à la plage

Diaty DIALLO Deux secondes d’air qui brûlent

Stephen KING

The green King


Les deux mecs qui s’organisent pour garder la porte ouverte et rendre à une madame


RILEY

Les autres ne pensent pas comme nous

Isaac ASIMOV

Conan DOYLE Le chien des Baskerville

Amélie NOTHOMB

BLANQUER et MORIN (le duo improbable…) Quelle école voulons-nous ?


Un tout-petit en poussette qui envoie des tonnes de bulles avec sa machine à bulles dans un métro bondé. J'adore, comme d'autres,< passagers et passagères qui sourient, mais certain.e.s ont l'air de trouver que ça craint


Giorgio AGAMBEN Pinocchio (Roxana, tu triches!)

BALZAC Le père Goriot

Plume et l’ombre du dragon

Olivia RUIZ L’armoire aux tiroirs de couleurs

Pierre LEMAÎTRE

D.H. LAWRENCE L’amour de Lady Chatterley

Vincent MEUNIER La panthère des neiges

Delphine de VIGAN

Flea

William FAULKNER Lettres

Fernando PESSOA

Paula HAWKINS La fille du train

Histoire de la Sicile

Jonathan LEHMANN Les antisèches du bonheur

Lisa GARDNER Famille parfaite

Richard POWERS L’arbre monde

Marguerite DURAS

SAINT MARTIN DU GARD

Yasmina REZA L’aube le soir ou la nuit

Roxana PAEZ Impasse de la Baleine


Un homme à qui le parfum doit tenir chaud : - 2 degrés celsius, une chemise, une veste légère et beaucoup de parfum

Une femme, pareil mais avec une veste en fourrure


Donato CARRISI Le chuchoteur

CÉLINE Mort à crédit

Yasmina KHADRA

Le jeu de l’amour et du vent

Nicolas SEHARLE Le menteur

William CAVANAGH Idolâtrie ou liberté

Fuck being humble

Le ventre de la péniche

Ernest HEMINGWAY

Fabienne VERDIER Passagère du silence

Annie ERNAUX Les années

Annie ERNAUX La ocupación

Liu CIXIN Le problème à trois corps

Franck THILLIEZ


Où l'on retrouve Annie ERNAUX en gagnante du mois, tout comme dans la liste du mois d'août. Elle reste accompagnée de Diaty DIALLO, ce qui est une super nouvelle !

Comments


bottom of page