top of page

Train-train

Dernière mise à jour : 1 juin


Janvier 2024, en avant la lecture métropolitaine :


Arlo PARKS The magic border

Maud ANKAOUA 

Nancy HORAN Loving Franck

Dubravka UGREŠIĆ Baba yaga a pondu un œuf 

Agnès MARTÍIN-DUGAND


un mec regarde une vidéo plein pot et tout le wagon entend à 3 reprises : “le poison le plus rapide et le plus populaire qui tue rapidement les…” on ne saura pas quoi car le passager coupe le son à chaque fois au même moment.


Tout plaquer (petit livre rose non trouvé)

RILKE Lettre à un jeune poète 

Après avoir “perdu” 5 livres de métro, voici que je tombe enfin sur un

Martial CAROFF Ne me remerciez pas

Simone VEIL Une vie


Les 2 jeunes femmes qui parlent travaux dans leurs appart achetés. L’une a fait refaire 4 fois les toilettes pour malfaçon, l’autre admire tant de persévération !


DESPRAT Rouge de Paris

Jay KRISTOFF Nevernight

Don WISLOW The border

Fabrice HUMBERT L’origine de la violence 

Don DeLILLO Le silence


Le prof de cirque s'entraîne dans le métro à tenir le plus longtemps possible avec sa balle sur le sommet du crâne. La plupart des passagers et passagères restent imperturbables. Il y en a quand même pour admirer ou se marrer.

Big dédicace à celles et ceux qui le reconnaîtront (indice : école élémentaire du Parc de Princes).


Leonardo PADURA Poussière dans le vent

David FOENKINOS Vers la beauté 

Kenneth GOLDSMITH L’écriture sans écriture 

L’intelligence émotionnelle 

La porte de la mort


Dans une rame pleine, la jeune fille qui déclare d'une voix rieuse : "On n’accueille plus personne" quand les portes s'ouvrent.


Tibère (livre d’histoire)

Lucinda RILEY L’ange de Marchmont Hall

Pierric BAILLY La foudre 

BARTHÉLEMY L’autisme de l’enfant. La thérapie d’échange et de développement 

Annie ERNAUX Les années 


Mon nouveau et trop grand manteau se coince entre les portes du métro du côté où elles ne s'ouvriront plus jusqu'au terminus... Je tire sur mon manteau sans parvenir à le décoincer. Ma voisine de rame, prenant pitié de moi, me raconte qu'elle a déjà vu le cas où tout le métro avait été vidé avant que le chauffeur ouvre les portes pour décoincer quelqu'un. Normal, on ne va pas ouvrir des portes qui donnent sur des rails !


J'élabore une façon de me sortir de cette affaire : faire prévenir le chauffeur par ma voisine quand elle descendra, me rendre jusqu'au terminus, attendre la libération par l'ouverture de ces fichues portes qui coincent les doigts des lapins et faire demi-tour pour arriver en retard au boulot.


Je ne vois pas d'autre option. Je me marre d'un rire exaspéré d'avoir un manteau si long. J'essaye à nouveau de tirer dessus. Ça marche un peu mais ça finit par coincer. Je préviens mes collègues et les deux premières familles avec lesquelles j'ai rendez-vous de mon retard.


Ma voisine, toujours empathique, m'encourage finalement à demander de l'aide à un homme. Je n'y avais pas pensé, j'hésite, j'attends qu'il y ait un peu moins de monde, je me lance. Un passager libère mon manteau en deux secondes ! Je rappelle mes collègues et mes patient.e.s.


On discute avec la dame qui, comme par hasard, est lectrice :) Je lui parle du blog ici présent. Elle me demande si je suis journaliste. Elle-même travaille à la revue "Prescrire", la seule revue médicale française indépendante.

Merci Madame.


Jean-Baptiste del AMO

Karine TUIL 6 mois, 6 jours

Less is more (en livre, je trouve "more is less" mais pas "less is more")

Sun TZU ou Nicolas MACHIAVEL ou Sophie-Marie LARROUY ou encore Nancy KRESS car toutes ces personnes ont écrit un livre intitulé El arte de la guerra


Les deux tout petits debout toussant morve au nez et l’ado qui leur offre quelques chips de son paquet. Tout le monde retrouve le sourire. 


Roland TOPOR Café panique 

Emmanuelle BAYAMACK-TAM

Jean LARTEGUY

Des diamants dans la nuit

Denis DIDEROT 


Le soir où j'écris mon aventure à manteau sur mon carnet. Une dame s'assied à mes côtés et a envie de parler. Elle me questionne sur ce que j'écris. Elle écrit aussi, pour son travail. Après avoir été longtemps hôtesse de l'air, elle travaille désormais pour le Musée Air France et me raconte des anecdotes qu'elle a recensées pour un livre sur je ne sais quel avion dans lequel il était habituel qu'il y ait des œuvres d'art originales.


Par exemple, cette fois où un avion était parti en réparation-toilettage et où personne n'avait pensé à avertir les peintres qui refaisaient l'intérieur. Croyant bien faire leur boulot, ils ont donc allègrement recouvert des Hans Hartung originaux qui décoraient l'intérieur des vestiaires de la première classe.


Elle évoque les commandes de tapisseries à des artistes qui étaient monnaie courante à une certaine époque. Le nom d'Alechinsky revient souvent. Elle m'encourage à aller voir sur le site.


Je ne fais pas le poids face à Air France mais, à mon tour, je l'encourage à aller visiter "mon site." Comme d'habitude quand je parle du blog à quelqu'un, je n'ai même pas de "flyer" sur moi à lui laisser, puisqu'ils sont dans mon agenda, lui-même resté au bureau. Logique.


Maya ANGELOU Gather Together in My Name

Nicolas BARON Vivre en renard

David GRANN La note américaine 

Simone de BEAUVOIR

Serena GIULIANO Sara perche te amo


Rigolade générale un matin dans le métro vide qui part sans prévenir. En face, les gens attendaient le "premier départ" dans le métro plein à craquer.


HG WELLS L’île du docteur Moreau

Kim TRAN NHUT Imbroglius

Brandon SANDERSON Le héros des siècles

Adèle BREAU L’heure des femmes

Lucy ELMANN


L’ado qui lit avidement mes messages au-dessus de mon épaule (il doit s’ennuyer ferme parce que c’est vraiment pas excitant…) et là, il continue à lire pendant que j'écris ces phrases...


Idriss ABERKANE Libérez votre cerveau

Cristina PERI ROSSI La insumisa

Lola GRUBER Horn venait la nuit

Un livre dans une langue asiatique non identifiée 

Joseph KESSEL Les mains du miracle 


Pierric BAILLY Le roman de Jim

Romain GARY Éducation européenne 

Lois LOWRY Le passeur 


Le gagnant du mois est Pierric BAILLY avec deux livres différents !


Et pour plus de trains-trains, une sélection tirée la catégorie Métro :


Pour les autres catégories, rendez-vous en tête de blog.




2 commentaires

2 Comments


Toujours aussi amusant 🤩

Like
S. T. R.
S. T. R.
Feb 08
Replying to

Être drôle, c'est quand même le max :)

Merci !!

(tu te souviens de JC toi...?)

Like
bottom of page