Un peu de love

Dans sa robe verte de printemps, avec ses énormes godillots aux pieds, elle a posé ses jambes sur celles de son amoureux. Il a le masque sur le menton. Elle porte le sien sur la bouche et le nez, ce qui l'oblige à le baisser souvent pour un baiser rieur ou enflammé, tandis que lui est toujours fin prêt à l'embrasser.


Elle entoure de ses doigts le poignet de cet être auquel elle voudrait rester collée. Mais elle a beau forcer, chercher à étirer chaque doigts, écraser sa chair contre la sienne, elle ne parvient pas à en faire le tour. La pulpe du pouce n'arrive jamais à toucher, ne serait-ce qu'à effleurer, celle de l'index ou du majeur. Impossible de refermer le bracelet de ses doigts


[Pendant se temps, une femme se repaît de son amour pour le Seigneur. Pas de pudeur. Est-ce du prosélytisme ? Elle écoute sur son téléphone, en haut-parleur, un chant à la gloire du Seigneur. L'interprète - masculin - est accompagné de chœurs - féminins. "Il est allé à la croix pour toi." Sa voix mime l'emportement avec des notes qui tombent à côté.

La passagère a les yeux sur mon carnet - comprend-elle que j'écris sur elle ? Puis, elle regarde devant.

Elle tient son téléphone à deux mains. Prie-t-elle le dieu téléphone ? Elle ne serait pas la seule. Dans la rame, tout le monde supporte, sans même lever les yeux au ciel, d'écouter un chant religieux. C'est peut-être ce qui m'étonne le plus


Si personne ne dit rien, est-ce pas indifférence, par adhésion à la foi chrétienne ? Ou bien serait-ce encore le fait de ressentir l'importance de ce chant pour cette femme ? J'imagine que l'on peut parler d'amour quand on voit son visage... ]


Les amoureux n'entendent pas ; ils rient, sourient. Elle a tout essayé, ça ne marche pas. Et dans l'autre sens, alors ? C'est trop facile


C'est à son tour à lui d'essayer. De sa plus grande main, il fait aisément le tour du fin poignet de Dulcinea. Alors, il faut trouver un moyen de poursuivre le jeu

Y jouent-ils souvent ?

Il se met à essayer tous les doigts, jusqu'à l'auriculaire qui parvient sans trop de peine à venir au contact du pouce. Ça serre un peu

Ils commentent, rient, s'embrassent. C'est toute une affaire

Au mois de mars, des lecteurs du métro parisien ont lu :

(Je vous commente mes lectures en un mot...)

Laura ORTIZ GÓMEZ Sofoco

Sylvain TESSON La panthère des neiges

Thomasi di LAMPEDUSA Le Guépard

Richard POWERS Sidérations #excellent

Eric-Emmanuel SCHMITT La part de l’autre

Franck HERBERT

Cédric LALAURY Il est toujours minuit quelque part

Yann KERLAU Les dynasties du luxe

Stefano MASSINI Les frères Lehman

Neil POSTMAN Se distraire à en mourir

Le visible (géopolitique, non trouvé)

Mohamed MBOUGAR SARR De purs hommes #excellent

Un série noire à l’horizon

Yasmina KHADRA

Les blagues de Toto en BD

Leïla SLIMANI

Nesrine SLAOUI Illégitimes

Quentin TARANTINO Il était une fois à Hollywood

WEISSERBERGER

Martin GRAY Au nom de tous les miens

J.K. ROWLINGS

Célia WAGENFÜHRER À coeur perdu (dont le dessin et le bandeau rose attirent les regards) #excellent

ZOLA

Terry HAYES Je suis Pilgrim

Robert GREENE The laws of human nature

H. G. WELLS L’homme invisible

Bernard OUDIN Histoires de Berlin

Arthur SCHOPENHAUER L’art d’avoir toujours raison

Daniel CALMELS La discapacidad del héroe

ZOLA Thérèse Raquin

Batman Joker war (bd)

S’adapter

Gardiens des cités perdues

Romain GARY La vie devant soi

Bilbo le hobbit

Picasso

Mirion MALLE C’est comme ça que je disparais (bd)


Ce bébé (5 mois?) qui regarde sa mère avec un sourire émerveillé/si doux (alors même que sa mère regarde ailleurs)


Améliorer son anglais

Dossie EASTON & Janet W. HARDY The new Book Bottoming


Deux jeunes amoureux qui se donnent des gros coups de genoux dans le jambes pour s’échanger leur portable. En fait non, c’est lui qui donne des coups de genou car elle refuse d’arrêter le jeu sur son portable. Elle ne craque pas, lui pose des limites comme elle peut, lui explique qu’elle n’a pas envie. Difficile de savoir s'ils sont complices ou si elle s'énerve. Ils s’insultent rapport au déroulement du jeu (un jeu de lettres) et elle me fait un sourire derrière son masque quand elle voit que je la regarde. Elle sort dieu de sa manche pour qu’il la laisse tranquille, ce qui a l’air de fonctionner


Un manga non identifié


2 couples de très vieux très ridés très souriants, ils se racontent des bonnes blagues


Antoine RENAND L’empathie

Un manga again

Lorànt DEUTSCH Metrobreizh (???)

EXPERT Tu me plais

J. K. ROWLING Harry Potter

Leïla SLIMANI Regardez-nous danser

Cecilia SOLÁ Cartas para la manada #excellent

Joël DICKER La vérité sur l’affaire, etc.

Paula HAWKINS La fille du train

ZOLA

KEN FOLLETT

La gagnante du mois est Leïla SLIMANI pour la Xième fois, c'est impressionnant !

#transportslitteraires

#listes

#leïlaslimani

#lovedemétro

#lehashtagcestmaspécialité