Radeau de mots

La question que l’on peut se poser – enfin surtout vous – est pourquoi cet inventaire ? Est-ce bien utile et compagnie ? La réponse est évidente, de nécessité il n’y a point. Hormis peut-être le fait de témoigner de l’existence de tous ces lecteurs, lectrices, qui vont à l’encontre du discours général et cynique. Oui tout va mal mais on le savait déjà merci. Et ce n’est pas que je ne sois pas pessimiste quant à l’avenir de l’humanité, de la planète ou encore de la littérature (la preuve, j’ose écrire). Bien au contraire, et pour cette raison même, des actes incongrus s’imposent à moi qui tendent à me prouver que non, nous ne sommes pas encore tout à fait au bout du chemin. Car oui, il y a encore des gens qui lisent, d’autres qui font des sourires (plus rares), donnent une pièce ou encore, oh miracle, cèdent leur place à une personne âgée ou une femme enceinte. A travers ces notes, il ne sera pas dit qu’ils tomberont dans l’oubli. Rendons un hommage à ces passagers généreux, à ces passagers littéraires - souvent les mêmes, si, si. A les recenser, eux et leurs livres, je me construis mon radeau de mots, m’accroche aux auteurs qui traversent Paris.


Du 14 au 20 janvier :

Gérard MORDILLAT La tour abolie

Isaac ASIMOV Foundation

Le code Altman

L'homme qui lit MORDILLAT est curieux, il s'intéresse longuement à la couverture de mon livre, à savoir :


Kate TEMPEST Les nouveaux anciens


Les dieux sont au PMU

les dieux sont au café

les dieux font des pauses clope là-derrière

les dieux sont au bureau

les dieux sont à leurs bureaux

les dieux n'en peuvent plus de toujours donner plus pour moins,

les dieux sont en rave -

à deux cachets de profondeur dans la danse -

les dieux sont dans l'allée en train de rire

les dieux sont chez le médecin

ils ont besoin d'un petit truc contre le stress


L'ARCHE Editeur, 2017

Traduit de l'anglais par D' de KABAL et Louise BARTLETT

Couverture : Susanne GERHARDS


Extrait en VO dit par l'auteure, british accent include :

https://www.youtube.com/watch?time_continue=6&v=dmQDQTjN0pY

Pour ceux que ça intéresse, Kate TEMPEST est une jeune rappeuse/slameuse anglaise qui écrit aussi de la poésie et des romans. Est-ce que ce livre pourrait être défini comme un chant antique contemporain? Il a, semble-t-il, été écrit pour être dit sur scène et il se lit très bien. Pour la musique, Europe is lost, un titre qui ne vous remontera pas le moral mais vous donnera une petite idée de ce dont la demoiselle est capable. Plus mélodieux, j'aime bien aussi Lonely Daze.

https://www.youtube.com/watch?v=QSVyyykaEOo

https://www.youtube.com/watch?v=7BQBOUnF0So

Les Misérables (Édition de bouquiniste qui retrouve sa place dans une pochette protectrice avant d'être remise dans le sac à dos, bisous)

La danse de l'ours

Fedor DOSTOÏEVSKI Humiliés et offensés


Chimamanda NGOZI ADICHIE L'autre moitié du soleil



- [...] La grandeur dépend du point de là où on vient. C'est exactement comme les Israéliens à qui on a demandé ce qu'ils pensaient du procès d'Eichmann l'autre jour : l'un d'entre eux a dit qu'il ne comprenait pas comment qui que ce soit, en quelque période que ce soit, avait pu penser que les nazis étaient de grands hommes. Pourtant il y a bien eu des gens pour le penser, hein? Et il y en a encore!



Gallimard, 2008

Trad. de l'anglais (Nigeria) par Mona de PRACONTAL


Paolo COELHO Hippie (j'ai vérifié, c'est bien le titre!)

Jonathan LITTELL Les Bienveillantes

Michelle OBAMA Devenir

Stephen HAWKING Brèves réponses aux grandes questions (lecteur avec bonnet à ponpon géant, insolite)

Elena FERRANTE

Joseph CONRAD (venu d'une bibliothèque publique)


Franz KAFKA Le procès






La logique a beau être inébranlable, elle ne résiste pas à un homme qui veut vivre.










Gallimard, 1933

Traduit de l'allemand par Alexandre VIALLATTE

(Il existe d'autres traductions plus récentes.)


Un manuel de sophrologie et tout plein de livres trop loin

Comment parler à un alien ?

Graham SWIFT Le dimanche des mères

Spark JOY

Marc LÉVY Une autre idée du bonheur

Michel BUSSI

Georges RODENBACH Bruges-la-morte

Eric FAYE

Stefan ZWEIG

Simone de BEAUVOIR

Philippe JAENADA La serpe

13 à table ! (Le livre pour les resto du cœur)

René GUENON La crise du monde moderne

Ainsi parlent les français (non trouvé, ça ne devait pas être ça)

Comme souvent le samedi matin, il y a beaucoup de lecteurs qui travaillent, prennent des notes et étudient, bien plus que les autres jours.

Un mec s'entraîne à faire des tours de magie avec des cartes truquées. Personne n'a l'air de remarquer. Fascination, même s'il a encore des heures d'entraînement devant lui avant de réussir son tour.

Nicolas MATHIEU

Écoutez nos défaites

Qu'est-ce que le sionisme ?

Une jeune femme vient s'asseoir en face de moi avec de la poésie !


Yves BONNEFOY Les planches courbes





Passant, ce sont des mots. Mais plutôt que lire

Je veux que tu écoutes : cette frêle

Voix comme en ont les lettres que l’herbe mange.








Gallimard, 2001


L'autre en face lit le Monde diplomatique

Mourir à Verdun et le même Un siècle d'espionnage et de contre-espionnage français

Je ne vous donne pas d'extrait, allez savoir pourquoi… Au besoin, vous chercherez par vous-même.

#littératuresouterraine

#katetempest

#chimamandangoziadichie

#franzkafka

#yvesbonnefoy

#transportslitteraires

2 commentaires