Pensée magique

Mis à jour : 15 sept 2018

Dans le métro comme ailleurs, la pensée magique règne sur mon esprit. Il me suffit d'apercevoir un livre alléchant au loin pour avoir la sensation que le lecteur va se déplacer jusqu'à moi afin de me faire le cadeau d'un titre supplémentaire, ce qui bien sûr n'arrive jamais. Dans un autre registre, je crois toujours – toujours signifiant ici après tant d'expériences plus ou moins stressantes – qu'en étant un minimum aimable avec un délirant qui a clairement envie de frapper, il est possible d'en faire un agneau pascal. Mais bien d'autres que moi sont dirigés par leur pensée magique, jusque dans leurs actes. Cette femme, par exemple, qui lit Ruffin, doit trouver sa prose si costaude que, quand le métro freine brusquement, elle s'accroche à son livre. Faut dire ce qui est, tout médecin, diplomate, personnalité charismatique qu'il est, Ruffin sur papier n'est pas aussi efficace pour éviter les chutes qu'une bonne vieille barre en acier. Cette croyance aveugle – comme toute croyance? – ne serait-elle pas en lien avec l'usage abusif qu'il est dernièrement fait du mot “roc” concernant le registre amoureux. “C'est mon roc” paraît en effet l'expression la plus éculée depuis quelques années, en compétition avec “c'est mon meilleur ami”, ou sa version plus inclusive, “nous sommes les meilleurs amis du monde” quand des gens évoquent leur “moitié”. La première fois que j'ai entendu cette expression, ou qu'elle m'a marquée, elle m'a plu je dois dire car c'était Obama qui l'utilisait pour parler de sa femme. J'avais trouvé ça classe qu'un homme arrivé là rende hommage ainsi à sa femme. Mais depuis, depuis, tant de “rocs” à tout bouts de champs, et de “meilleurs amis”. Mmmm, on a envie de dire, et la baise dans tout ça?

Du 18 au 24 juin, dans l'ordre mais sans corrections ni recherches :

Le clezio

Promise

Anna Todd

The great escape

1 wagon, 5 livres, décrypte 0

Franck thilliez puzzle

Un livre tablette sans titre en haut mais avec le nombre d'heures restantes en bas

Émile Zola la terre

Kafka le château

Marc Lévy stanfield

Elena Ferrante la meilleure copine

Philippe jaeneeda la serpe

Un livre de la collection jaune des intellos

Alex Ross à l'écoute du XXeme siècle

Un mec qui lit un carnet manuscrit. Le sien ?

Taillandier pat tous les écran du monde

Animal farma Orwell

La salle de bal (?) Gallimard

Shirt nae... Au bout...

The waves Woolf

Antonio tabucchi Pereira prétend

Erwan bergot sud lointain

La carte et le territoire

Eric Marchal le soleil...

Lettres à l'ado que j'étais (tous les gens qui ont les cheveux bleus ont aussi un livre dans les mains)

Fatou diome ... Atlantique ???

Sandrine Collette

Un livre (elfique) à la couverture tissée rouge sans autre indice que ceux apparaissant sur la tranche, trop loin. J'étais pas si loin, ken follett

Henri Michaux poteaux d'angle

Truman capote in cold blood

Katherine pancol un homme à distance

Un livre en hébreu

Marc Lévy

Karine giebel de force

Fred Vargas

Le châle de cashemire

Andreij sapkowski

Jp nesbo le fils

Mary Higgins Clark dernière danse

Kazuo ishiguro vestiges du jour

Tatiana de Rosnay sentinelle de la pluie

Gaël Faye petit pays