Post anniversaire : One bougie, un tour du proprio et deux chignons

Mis à jour : 29 sept. 2019

Eh oui, ça fait maintenant un an que je m'évertue à prouver qu'il existe encore de nombreux lecteurs, de nombreuses lectrices et que la plus sûre chance d'en rencontrer consiste tout simplement à s'enterrer.

Pour l'historique du blog, voir Cé KWA.

Pour l'habillage visuel (ça fait classe, non?), voir Cé KI.


Bref, depuis un an, à chaque fois que je me déplace dans Paris, je pianote sur mon téléphone du Moyen-âge. A peine j'entre dans un wagon, j'inspecte aux alentours (cf. post du 17 février, la lettre à Gilles), je me plie en douze, je persécute la moindre personne qui a un bouquin dans les mains.


Après quoi, je vous sert la liste de la semaine sur un plateau, après des recherches plus ou moins précises et beaucoup de retard parfois. Par exemple, je n'ai toujours pas complété la liste des traducteurs des livres "étrangers" du mois des langues. #hontesurmafigure


Ah oui, en un an, j'ai appris à faire des #hashtags qui ne mènent nulle part, à associer des "tags" à mes dessins, à ajouter des liens dans le texte, raison pour laquelle j'en colle partout ! Pendant des mois, j'ai copié-collé les adresses et je ne comprenais pas pourquoi ça ne marchait pas quand on cliquait dessus. Il faudrait que j'actualise tout ça...


Ce que je n'ai toujours pas identifié en revanche, c'est comment fonctionne cette histoire de "membres du site" et autres "abonnés" et surtout comment faire en sorte que lesdits inscrits - dont vous faites sûrement partie si vous lisez ce post - reçoivent les notifications de publication en bidouillant leurs paramètres. Sans compter que je viens de recevoir un mail de l'éditeur du site pour me prévenir que tout le système venait de changer. #impossible


En un an, j'ai fait des listes et des listes, mais aussi des jeux d'écriture (mes préférés, Uncreative writing et Poème alphabétique), des hommages à des auteurs, le plus souvent poètes (Babouillec, Ernaux, Heaney, Tempest, Beckett, Paez, Hanna, Khoury-Ghata). Bon, j'ai essayé de vous faire écrire des poèmes en hommage à Brautigan avec plus ou moins de succès. Mon préféré : Soleil de Robinson ! A chercher dans la liste des poèmes 2019, pour les membres du site. J'ai aussi évoqué certaines réalités du métro : travailleur, fou, passagers, voix ou mendiante. J'ai lâchement profité de cet espace virtuel pour ressasser publiquement certaines des questions qui me tiennent à cœur. En vrac et en diagonal, temps, mémoire, lecture, peinture, langues, différence, place de la femme. Libé a fait son apparition à plusieurs reprises, mes patients aussi, parfois autour des mêmes thématiques bizarrement, comme c'est le cas pour les posts proposés ci avant.


J'ai essayé de m'amuser et de vous faire des devinettes. Je me suis laissée emporter par le stylo qui fait tout à ma place (sauf transcrire ensuite sur l'ordi #dommage) et d'autres ont pris le relai : Paula et Charline depuis le métro de Madrid et Londres, Jules quand sa prof d'allemand n'était pas là et Simon pour des poèmes en forme de stations.


Ça n'a pas l'air mais ça occupe. Raison pour laquelle, à l'occasion de cet anniversaire, le blog va changer de format. J'ignore encore quelles seront exactement les règles du jeu, mais il n'y aura plus qu'un post mensuel et il est probable que les listes soient réduites à leur plus simple expression.


Bref, en attendant la suite, merci de vos lectures et n'hésitez pas à profiter de cette session rattrapage pour faire passer, commenter, lire les épisodes précédents qui seraient passés à la trappe internetesque ou ce que vous voudrez, c'est bien aussi !

#transportslitteraires


Bataille de chignons en sous-sol

Semaine du 20 au 26 mai :

Georges R.R. MARTIN Games of thrones

Amadou HAMPATE BA Amkoullel l'enfant peul

Maxwell MALTZ Psycho-Cybernetics

Michel PASTOUREAU Les animaux célèbres

MANKELL La muraille invisible (ou le mur?)

Patti SMITH Just kids

Robin HOBB

Un article du Monde diplomatique sur le féminisme andin au Chili

Elena FERRANTE

DJURA Le voile du silence

La saison des feux

Negar DJAVADI Désorientale (le post du 10 février est sur ce livre)

Jean-Michel AUEL Le clan

Eugen WEBER La fin des terroirs (mais pas la fin de l'imprimerie : 2000 pages à vue de nez)

Marc LÉVY

Marcel PROUST A l'ombre des jeunes filles en fleur

Magnificat

Philip ROTH Un homme

Javier CERCAS

Kazuo ISHIGURO Auprès de moi toujours

Douglas ADAMS

Shoihei

Les mutations

Confidences à Allah

Delphine De VIGAN

George ORWELL 1984

FEIST

Marc LEVY Ghost in love brrrr

Black out

La PNL ou PLN ???

Pourquoi faisons-nous ce que nous faisons

Ça c'est une question qu'elle est bonne ! #médiationprofonde


#transportslitteraires

2 commentaires