Toni

Mis à jour : févr 27

Quelle tristesse de savoir qu'elle n'est plus là. Et pourtant, elle nous laisse tant ! Littérature, pensée. Lire et relire ses livres, les devoirs de l'été et de la rentrée ? Gageons que son nom réapparaîtra en force dans le métro durant les semaines et les mois à venir, ce qui ne peut être qu'une bonne chose.


J'ai lu dans un journal espagnol qu'elle aurait déclaré au cours d'une interview : Il me reste deux choses à connaître avant de mourir : un jeune homme blanc tué dans le dos par un policier et un homme blanc condamné pour le viol d'une femme noire. En réalité, elle aura juste eu le temps de prendre connaissance de la tuerie d'El Paso, à moins que ses proches - ou son état physique - l'en ait préservé, ce que l'on ne peut que lui souhaiter a posteriori.


Un jour, rue des écoles, alors que je sortais de la Sorbonne où j'avais eu le privilège d'écouter une magnifique professeure nous faire une cours sur Shakespeare, je la vois là, sur le trottoir d'en face, marchant seule avec ses locks grises reconnaissables entre toutes. J'avais déjà adoré plusieurs de ses livres. Après quelques instants d'hésitations, j'ai simplement repris ma marche, émue de l'avoir vue. J'aurais voulu lui parler, mais quoi lui dire : super vos bouquins...?!! Avec ma timidité déguisée en grande gueule, j'étais impuissante en anglais, et puis à quel titre la déranger alors qu'avec tous les prix et la reconnaissance qu'elle avaient déjà reçus, elle n'avait vraiment pas besoin de moi pour savoir que ses bouquins étaient super...


Aujourd'hui, plus de vingt après, je regrette encore de ne pas avoir eu le courage mais je me réconforte en pensant à ses livres qui n'ont pourtant rien de réconfortants, si ce n'est qu'ils existent.


Si ce n'est déjà fait, lisez donc Toni MORRISON, ceci est bien plus qu'un simple conseil! Jazz, Beloved, Home, Un don, tous ceux que j'ai lus sont à la hauteur de sa réputation, et je ne doute pas que les autres le soient aussi. Vous pouvez donc y aller en toute confiance et même les yeux fermés.


Alors, go, go, go dans la première librairie ou bibliothèque que vous croiserez et bonne lecture !


Postscriptum : pas pris le métro cette semaine mais dans le train de retour des vacances, sur 8 passagers, 4 livres lus dont je ne doute pas que vous goûterez l'ironie de leur voisinage.


Silvia FEDERICI Le capitalisme patriarcal

Philip ROTH Portnoy et son complexe

ZEINA Sous mon niqab

Hannah ARENDT La liberté d'être libre


#ToniMorrison

#transportslitteraires