top of page

L'expérience


L'expérience me confirme chaque jour cet état de fait : je recueille bien plus de livres quand j'en lis un moi-même que si je lis, regarde, écris sur mon portable.

Comment expliquer cela ?

Plusieurs hypothèses s'offrent à nous.


LES ESPRITS :

Ceux de la littératures sont très puissants. Ils ne rechignent pas à se manifester à tout moment, en particulier dans le métro.


Ainsi, combien de fois avons-nous pu observer un regroupement livresque dans une rame. Là où se trouve un lecteur ou une lectrice, il y en a souvent d'autres.


On se tient chaud entre nous, on se réconforte de n'être pas seul.e.s et c'est donc tout naturellement que les esprits (Morrison ? Bolaño ? Proust ? Plath ? Woolf ?) nous poussent à proximité les un.e.s des autres. D'où de meilleures récoltes.


LA LOGIQUE :

Si a est une personne prenant le métro tous les jours, b est la rame de métro empruntée et x la quantité de livres récoltés durant le trajet, alors, il est facile de démontrer que :

Ne cherchez pas, ça marche à tous les coups et nous avons des matheuses dans notre équipe !


LA VUE :

Ou plus exactement, le fonctionnement neuro-visuel, mais si j'avais écrit ça, personne n'aurait lu la suite. Honnêtement...


Je suis certaine que des études le prouvent, et si bon vous semble d'aller en chercher les références sur scholar, je suis preneuse. En attendant, c'est de vécu que nous allons parler.


Le fait est qu'à la lecture d'un livre ou d'un journal en papier, le regard périphérique semble plus disponible qu'à la lecture d'un écran.


Traduction : si je lis un livre, je vois ce qui se passe autour de moi. Si je lis un écran, je ne vois ce qui se passe autour de moi que si je lève la tête.

Des livres m'échappent alors, ma pupille n'est plus du tout attentive au monde, et semble comme aspirée par la lumière qu'elle traite.


Ceci étant, je ne voudrais pas faire croire que je suis anti écrans, la preuve, sur quoi lisez-vous ces mots...? CQFD


Des nouvelles du blog :

Pour plus de scientificité aléatoire, vous pouvez toujours vous faire plaisir en lisant ou relisant les posts suivants :

Février et quelques commentaires :

Paulo VIEIRA O poder da açao

GIRARDET, MERLEAU-PONTY, SALAS Salut l'artiste L’art de Léonard

David FOENKINOS Je vais mieux  (What a good new!!!)

E.E. CUMMINGS Paris

VOLTAIRE Traité sur la tolérance (et si on reprenait là)


BALZAC Le médecin de campagne

Fusions Apports partiels d’actif, scissions

Nessa CAREY The Epigenetics revolution (l'épigénétique, le nouveau neurone-miroir, ah ah, mais bon je fais ma blasée, en vrai c'est super intéressant quand même)

Naomie KLEIN

Cédric SAPIN-DEFOUR Son odeur après la pluie (est-ce l'odeur du sapin ou du four?)


Germinata

J. K. ROWLING Harry Potter

Jeanine CIMMINS American Dirt

Jean-Baptiste ANDRÉA Veiller sur elle 

Charles SALLES Alain Pacadis Face B


Tara WESTOVER Educated

Peter May L’Homme de Lewis

Nejma BRAHIM 2€ de l’heure

Jean-Marc PARISIS

David FOENKINOS Je vais mieux (encore mieux...??!)


Laura LEE GUHRKE Quatre mariages et un enchantement 

Alicia DRAKE Beautiful People

Raphaël CONFIANT La muse ténébreuse de Charles Baudelaire 

Thomas PENNEQUIN Charles de Bestegui Le prince des esthètes (Charles par-ci, Charles par-là)

Claire KEEGAN Foster (toujours géniale Claire Keegan, lisez-là please ! le film tiré de cette nouvelle est aussi très beau : The Quiet Girl)


Antonio GRAMSCI Pourquoi je hais l’indifférence ? (parce que le portable n'a pas encore été inventé quand tu écris ce livre Tonio #easyréac)

Hervé Le TELLIER L’anomalie

Edith BRUCK Pourquoi aurais-je survécu ?

Un manga

Franz FANON Peau noire, masques blancs 

J'avoue que cette petite série de 5 livres est assez notable


Steve BERRY L’héritage des Templiers

Erik ORSENNA

THOMPSON Le marathon d’Honolulu

Tophaine McDANIEL L’été où tout a fondu (l'humanité aussi ?)

Anatole FRANCE Les dieux ont soif (normal, il fait grave chaud)


Gaspard KOENIG

Melissa Da COSTA Les douleurs fantômes 

SOLJENYTSYNE Le pavillon des cancéreux (toujours prêt à remonter le moral ce brave Alex)

Harlan COBEN Identités croisées 

Joël DICKER La Disparition de Stéphanie Mailer


Un manga

Hugh OWEN Silo

Susan NOLEN-HOEKSEMA Ces femmes qui pensent trop (j'avoue que ce titre me fait flipper)

ZOLA Nana

RILEY


Marie DARRIEUSSECQ Fabriquer une femme

Imogen CRIMP A Very Nice Girl (beaucoup de femmes et de girls dans tout ça #bonsigne ou #planmarqueting ?)

Franz FANON Les damnés de la terre (et beaucoup de Franz Fanon !! #bonsigne)

Luis CHITARRONI Una inmodesta desproporción

Jonathan KELLERMAN


André AGASSI Open

Édouard LOUIS En finir avec Eddy Bellegueule

John GRAY Les hommes viennent de mars, les femmes viennent de Vénus (et le lecteur de ce livre vient du métro #abracadabra)

L’invasion de la société par le moi (non trouvé... j'ai dû mal noter)

Christian de PERTHUIS Climat. 30 mots pour comprendre et agir 


Gary CHAPMAN Les langages de l’amour

VALOGNES De l’envol

KOKE Éloge du peu

Antoine CHOPLIN Partie italienne

DOSTOIEVSKI Crimes et châtiments 

Waow ! Relisez cette petite liste :)


Pauline HILLIER Les contemplées (je vous le conseille aussi. Où une jeune femme française est emprisonnée en Tunisie. On craint le pire, et on n'est pas loin d'avoir raison. Mais entre les portraits de ses camarades et l'entraide qui règne, il y a beaucoup à chérir dans ce livres.)

Un pléiade non identifié 

Bell HOOK À propos d’amour 

Emily OSTER Cribsheets

Michel DÉON Un taxi mauve


Jacques Van RILLAER La nouvelle gestion de soi

David FOENKINOS La famille Martin

Stephen McCAULEY Qui va promener le chien ?

Romain GARY Les cerfs-volants 


Si les comptes sont bons, David FOENKINOS gagne haut la main ce mois-ci avec 3 apparitions. C'est un petit peu normal vu qu'il va mieux. Enfin, il va même très bien apparemment.


Mais je ne terminerai pas cette liste sans noter la double présence de Franz FANON, accompagné de Bell HOOK !













Comments


bottom of page